Camping Les Grands Pins Lacanau Yelloh Village

29 avril 2017 4 Commentaires

Pour de nombreuses raisons, nous avons profité de ce long week-end pour partir quelques jours en vacances. Notre kiffe à nous, c’est la mer, son sable et le bruit des vagues. Alors ni une ni deux, nous voilà partis au camping les Grands Pins Yelloh Village de Lacanau.

–LE DÉCOUVERTE–

L’année dernière, nous avions testé un camping à la Palmyre. C’était notre première fois en camping, et surtout en mobilhome, nous n’avions donc pas pris de risque en allant dans un endroit que nous connaissions depuis longtemps. La Palmyre, avant la naissance de notre petit chat, c’était un peu comme notre fief. Nous avons la chance d’avoir un pied à terre là-bas. Alors évidemment, pour tenter un nouvelle expérience, il était évident que nous devions commencer par cette étape. Le camping était sympa, mais pour les enfants il n’y avait pas assez d’activités.

–FAIRE UN CHOIX–

Pour ce week-end de 3 jours, nous avons choisi d’y greffer 2 jours de plus afin de pouvoir profiter et surtout, respirer un peu. Après quelques recherches sur internet, et des visites de galeries photos de plusieurs campings, notre choix s’est porté sur un camping Yelloh village, celui des Grands pins à Lacanau. Premièrement, je n’ai absoluement rien à dire sur l’accueil téléphonique pour ma réservation. La personne a non seulement été chaleureuse, mais aussi hyper sympa de nous avoir choisi un petit mobilhome, pas loin de l’accès plage, et surtout éloigné des animations musicales. Et oui, c’est un camping avec les danses des employés et des concerts, c’est top, mais pas quand on couche petit chat à 20h30 🙂

En soit, nous avons choisi le même format de mobilhome que celui que nous avions à la Palmyre, afin d’être un petit peu moins dépaysés (les lourds…). Mais c’est surtout pour le prix que nous avons choisi celui-ci, les autres étaient hors budget pour nous.

–LE GRAND DÉPART–

Après Cocculine ingérée depuis la veille pour notre petit zou (oui, cette fois-ci nous avons pris les devants et nous ne voulions absolument pas de vomi voiture), et un petit-déjeuner solide, nous voilà partis pour 3h de route. Arrivés à Lacanau à midi pile ! Nous avons récupéré très rapidement les clefs, car, la chance était avec nous, les femmes de ménage étaient passées super tôt dans notre logement et nous avons pu bénéficier de notre paradis plus tôt que prévu. Seul détail que nous n’avions pas prévu : le pain !!! Oui, du pain pour un sandwich, c’est préférable… Je n’avais pas regardé les horaires du Vival dans le camping, qui ne rouvrait qu’à 16h. Nous voilà donc partis au super u du coin, (qui est d’ailleurs vraiment pas loin du camping) pour acheter de quoi faire nos sandwiches de bord de mer, le premier sandwich de mon petit E. Maintenant je sais qu’il est comme son papa et qu’il faut limiter le beurre 🙂

Pour en revenir à notre cocon : au top !!! Vraiment rien à dire (le premier jour…). Hyper bien agencé, juste ce qu’il faut en meubles. Nous avons pu réorganiser notre vie afin de se sentir comme chez nous. D’ailleurs, c’était le premier dodo vacances pour notre choupinou dans un lit de grand (90 x 190). Il s’est senti comme à la maison de suite. Notre mobilhome était placé comme on me l’avait présenté, au calme, et proche de l’océan.

après avoir nettoyé, rangé et mangé, direction le sable !!! Ce sable que nous attendions depuis si longtemps… Ce fut magique… Mon petit trésor était tellement heureux de revoir enfin cet océan qui lui manquait tant et dont il nous parlait depuis des mois et des mois. Une pelle, un râteau et hop, on creuse la plage et on y degote de vrais petits trésors.

Le jeudi a donc rimé avec redécouverte de l’océan, découverte du camping, pas mal de vent, et une journée qui se termine avec un délicieux poulet rôti acheté à la rôtisserie du camping (c’est top ça non ?). J’allais oublier : les jeux pour enfants du camping, mais quelle belle invention !!! Il y a même un mini parc comme ceux que l’on trouve dans les toboggans et compagnie, ou autre…

–UN RÉVEIL AU BORD DE L’EAU–

Le vendredi. Debout aux aurores, comme d’habitude avec choupinou, mais comme dit le vieil adage : l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, hein ? Et pour aller voir la Dune du Pyla, il faut s’armer de courage, de bonnes chaussures, de 2 poumons, et faire l’heure de route qui nous séparait de ce gros mais majestueux tas de sable. Bon, on ne peut pas dire que petit E. a peiné a grimper, c’est papa qui a fait tout le boulot ! Je n’ai pas compté les marches, j’étais trop occupée a essayer de respirer sans vomir… Une fois en haut, nous n’avions plus de mots tant la vue est somptueuse. Mon chat lui s’est empressé de saisir pelle et râteau, et essayer tant bien que mal de déplacer cette dune. Certes la montée demande un bel effort (si si j’insiste !!!), mais une fois en haut, aucune pensée négative ne peut venir gâcher ce paysage de verdure, d’eau et de sable. J’ai bien lancé chéri sur le fait que ce serait le lieu idéal pour une demande en mariage, en vain…snif… Après avoir bien profité, il a malheureusement fallu redescendre de nos petits nuages. Retour au cocon, et gros dodo pour le chaton. Ha, j’ai failli oublier, pas besoin d’acheter des souvenirs sur place, sans le vouloir, vous en récupéré plein vos poches, vos ourlets, vos chaussures, vos chaussettes et finalement, plein la voiture !

Comme chaque jour de nos vacances, nous avons fait une escale plage, pelle, râteau, ramassage de coquillages, de bois (chéri est enchanté), de cailloux, et de creusages de trou. Nous étions mieux, avec moins de vent que la veille. Un vrai régal cette journée playa.

Puis, le soir, première déception de notre voyage. Quand je suis allée faire l’EVJF d’une amie à la Rochelle, nous avions mangé au « fils à maman ». Je vous avais d’ailleurs décrit ce restaurant dans mon article tant j’étais heureuse d’avoir fait la découverte de ce resto. Quand j’ai réservé pour notre camping, je me suis rendue compte que (hip hip hip Oura) la chaîne avait ouvert un de ces restaurants dans ce dernier. Je ne vous cache pas ma joie et l’excitation d’y retourner. Même mon homme qui avait goûté à celui de la rochelle durant notre périple de 3 jours m’année dernière (voir article) était très enthousiasmé à l’idée d’y retourner… UN DÉ-SAS-TRE ! premièrement, la carte ne comporte pas les mêmes choses que celui de la Rochelle. Une fois la commandé passée, les plats ont étrangement mis peu de temps à arriver. Nous avons vite compris pourquoi. Mon escalope cordon bleu était froide, le fromage pas fondu du tout, et le croustillant du panée était…comment dire… MOU ! Et l’hamburger de mon chéri ? Du pain recuit et donc dur. Le steak, ça allait. Pour petit chat n’en parlons pas, il n’a pas voulu béqueter ses morceaux de poulets panés, tant ils étaient mous et sans goût. Les frites sont toujours aussi bonnes en revanche. Nous avons tenté le dessert en espérant partir sur une meilleure note : REBELOTE ! Le cœur coulant était encore froid. Au départ, je me suis demandée si nous n’étions pas un peu difficiles. Puis voir mon voisin demander à faire réchauffer son escalope m’a confortée dans mon opinion. Alors vivement que l’on remange à celui de la Rochelle pour vite effacer ce mauvais souvenir…

–LE DERNIER JOUR : CELUI OÙ TOUT EST POSSIBLE–

Quand tu te lèves la veille de ton départ, tu as envie de profiter de tout, absolument tout, et ne surtout rien regretter de tes vacances. Surtout que la nuit fut un peu compliquée avec ce frigo qui s’est mis à ronfler au beau milieu de la nuit (va savoir pourquoi), qui ne s’est pas arrêté jusqu’à notre départ, et cette foutu odeur de gaz émanant du chauffe eau. C’est dans ces nuits là que tu te rends compte que finalement ton lit grince, mais tu ne l’avais pas entendu jusque là car tu dormais merveilleusement bien 🙂

Nous voilà donc partis pour un petit tour de 10 km à vélo dans Lacanau, le petit zou dans la carriole à l’arrière de papa (le tout loué au camping), à profiter du paysage et rassurer nin-nin car « ça secoue y dit nin-nin ». Les pistes cyclables de Lacanau sont très bien faites, et sans trop de côtes, ce que je redoutais le plus, évidemment. C’était notre premier tour à vélo en 3 ans et nous avons passé un merveilleux moment. Le soleil était présent pour nous réchauffer de si bon matin, nous avons vu les commerçants ouvrir leurs magasins, et pris encore une bonne dose d’air iodé.

Après la balade, petit pause sur la plage du centre ville pour agrandir notre collection de cailloux et coquillages. J’adore le centre ville de Lacanau, donnant sur la plage. Si j’avais gagné à l’euromillions, je me serais acheté des tonnes de fringues, sac à mains et autres que je n’ai pas vu ailleurs que dans ces boutiques. Certaines ont vraiment une devanture originale qui ne nous demande qu’une chose : « ENTRER » ! Et certaines maisons nous faisaient de l’oeil… Vraiment magnifique ! Cette ville m’inspire énormément. Bien fatigués, nous sommes rentrés manger, terminer notre repas avec des doubles gaufres. Quoi, des doubles gaufres ? Oui, dans le camping, le snack fait des gaufres et comme elles sont petites, on a droit à 2 gaufres par personnes… J’ai vu mes efforts du matin prendre leurs jambes à leurs cous et me faire un beau bras d’honneur de loin. Bravo moi !

L’après-midi, nous avons voulu tester la piscine. Comme il était précisé qu’elle était chauffée, qu’une partie de cette piscine est couverte et qu’il faisait un soleil radieux, nous avons pris le sac et hop, allons dans l’eau ! Roooooh l’erreur !!! quand je me suis mise dedans, surprise : l’eau n’est pas du tout à 30°C comme nous nous y attendions (oui on est difficile, mais le bouchon, lui, il est habitué à cela dans la piscine de notre ville). Résumé de la situation :

  • arrivé piscine 16h00
  • déshabillage 16h02
  • rentrage de maman dans l’eau à 16h04
  • trempage des pieds du chouchou à 16h05
  • 16h06 : hurlemeeeeeeents !
  • 16h07 : rhabillage de tout le monde en deux temps3 mouvements et direction l’océan…
  • voilà voilà…

Après avoir passé le meilleur des après-midi en famille, abrités sous notre cabane faite maison avec ma fouta et un bout de bois ramassé sur la plage, il a finallement fallu que nous rentrions pour préparer les bagages. Mais que serait une fin de vacances sans une super pizza du kioske à pizza du camping 🙂 Un régal  !

–LA FIN DES VACANCES–

Nous avons donc tout rangé, tout nettoyé et avons repris la route de la maison. D’un côté nous étions vraiment tristes de quitter notre paradis, mais heureux de retrouver notre cocon, notre « chez-nous », nos habitudes et nos marques. Et puis, la météo annonçait un temps vraiment dégueulasse, alors…. sans rancune 😉

A très bientôt Lacanau

**Charlie, l’Homme et E.**

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Commentaires

Charlotte 6 mai 2017 at 8 h 41 min

Génial. On part pour la première fois en juin proche de la palmyre. J’ai réservé pour trois nuits ! On a prévu d’aller au zoo.

Répondre
juste1maman 6 mai 2017 at 8 h 44 min

Vous allez adorer la Palmyre. Et le zoo est juste génial !!! Mais attend, Tu y vas quand ???

Répondre
charlotte 6 mai 2017 at 10 h 16 min

Le 8-9-10 on fait école buissonnière !

Répondre
juste1maman 6 mai 2017 at 10 h 17 min

Dommage, à 3 jours prêt on se croisait 😉

Répondre

Laissez un commentaire