j’ai peur qu’elle vienne

25 février 2017 4 Commentaires

J’ai peur qu’elle vienne, peur qu’elle nous déchire, peur qu’elle reparte avec un de nous, peur qu’elle nous enlève tout ce que nous avons mis tant d’années à construire.

Ce post ne sera pas long. Il parle juste de la mort, juste de cette boule au ventre que j’ai chaque matin quand tu pars en voiture avec papa, chaque soir quand nous sommes ensemble dans la même voiture, tous les jours quand tu n’es pas sous mes yeux et que je t’imagine tomber. La peur à chaque fois que tu as un petit rhume, peur quand on va à la visite chez le pédiatre et de ce qu’il va nous annoncer, peur quand tu descends une marche, peur quand tu coures dans le jardin, peur quand nous nous promenons au bord de la route, peur… Peur qu’un jour une erreur d’inattention de notre part, une folie de ta part, nous sépare éternellement. Peur de ne plus jamais pourvoir te serrer dans mes bras, peur de ne plus entendre tes « je t’aime maman », peur de ne plus jamais sourire. Je donnerai tout ce que j’ai au monde en échange de ta vie. Une vie jusqu’au bout. Une vie heureuse, en bonne santé et pleine d’amour et de joie. Rien que de t’imaginer m’appeler quand je ne suis pas là me rend dingue, alors je n’ose même pas penser au pire. Enfin si, malheureusement, j’y pense, tout le temps…

Quand nous te fâchons mon petit amour, c’est simplement par peur, toujours. Nous ne voulons pas que tu te fasses mal. Ne nous en veux pas stp. J’essaie de ne pas y penser à cette foutue mort qui rode autour de nous. La seule pensée qui calme quand je suis en panique totale, est de penser que tous les 3 nous sommes entourés de bonnes étoiles, des étoiles qui sont parties trop tôt elles aussi, des étoiles qui nous manquent, mais des étoiles qui veillent sur nous. Certains petits détails me donnent réellement l’impression de temps en temps qu’elles sont ici, près de toi, chaque nuit.

Chaque soir, quand je quitte ta chambre et que tu as un petit bobo, je leur parle et leur demande de veiller sur toi. Vous allez certainement trouver cela un peu stupide, voir croire que je suis folle à lier, mais j’aime me rassurer de cette façon. Et quand malheureusement tu te fais mal, je les fâche ! Pourquoi n’étaient-elles pas présentes à ce moment là ? Pourquoi ont-elles laissé ce foutu malheur caresser ta vie ! Quand tu t’es blessé hier sur ton sommier et que tu abîmé encore une fois ton magnifique visage, tes petits anges n’étaient pas là et je leur en veux. Ça aurait pu être bien pire, nous nous en sortons bien finalement, mais te voir avec ton coquard me fend le cœur et me ronge de l’intérieur. J’en veux à la terre entière, et tellement à moi-même. Alors j’ai dormi sur le sol, à côté de ton lit, pour que si tu tombes, ce soit sur moi. J’espère être de ce monde le plus longtemps possible pour te relever quand tu trébucheras mon ange, mais je souhaite par dessus tout que le cycle de la vie soit dans le bon sens, et que ce soit toi qui me dise au-revoir en premier.

Hier soir, nous étions dans ta cabane mon ange, et nous avons dessiné au plafond une étoile pour toi, une pour papa et une pour moi. Elles sont là, elles nous protègent, j’en suis convaincue. Mon compagnon ne pense jamais à la mort, et il a sans doute raison. Il profite du moment présent bien mieux que moi, et ne se pose aucune question stupide du genre : et s’il t’arrivait quelque chose, là, à cet instant précis, comment réagirions nous ? Mais il me donne l’impression de croire que nous sommes invincibles, ce qui augmente encore un peu plus mon niveau d’anxiété.

Alors, on redescend sur terre, on arrête de penser, on sèche ses larmes, et on attend avec impatience l’heure d’aller te chercher chez ta nounou. Pas peur maman ? Non, pas peur…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Commentaires

Charlotte 25 février 2017 at 13 h 58 min

Quel angoisse cet article. Je suis très sereine concernant ma propre mort. Par contre depuis que je suis maman, je me dis que si je disparaît trop tôt pour eux ça sera la merde.

Répondre
juste1maman 25 février 2017 at 14 h 21 min

J’en ai une trouille si tu savais…

Répondre
Majupodi 7 mars 2017 at 14 h 00 min

Idem pour moi…qui serra là pour les écouter les guider…encore plus pour ma Ju qui sera là pour l’accompagner si nous ne sommes plus là …
On est bête des fois (surtout moi) de penser à des choses pareil !!
Aller on y pense plus …on l’em***de et on sourit à la vie 😉
biz

Répondre
juste1maman 7 mars 2017 at 14 h 17 min

Dès qu’il fait une galipette j’y pense. Ma mort, maintenant elle m’inquiète moins, même si je serais la plus malheureuse du monde de ne plus voir mes 2 amours, mais qu’il disparaisse lui ??!! C’est quelque-chose dont on ne se remet jamais…

Répondre

Laissez un commentaire