1 an d’école : le bilan

19 juin 2018 4 Commentaires

Comme Jacky et Benji (seuls les trentenaires comprendront), on fait le bilan sur la première année d’école de mon fils.

–AVANT L’ÉCOLE–

Quand mon fils a eu 3 mois, il est allé chez la nounou car je devais reprendre le travail. La nounou, c’est le cocon, mais c’est aussi celle qui sauve quand le petit est malade. Il y a appris à être propre, mais aussi la politesse et manger presque tout seul.

La nounou, qui chez nous s’appelle « tati », c’est un peu la deuxième maman. Vous avez tous les soirs un compte rendu sur ce qu’il a mangé, la couleur de ses crottes, d’où viennent les nouveaux bobos… Elle envoie aussi des petites photos de moments de vie que vous ratez car vous êtes au travail. En somme, elle est bien plus qu’une employée, elle est celle qui vous rassure et qui vous permet de partir au travail en paix.

Puis, les 3 ans arrivent, et la rentrée avec.

–À L’ÉCOLE–

Le premier jour, mon fils nous a mis dans le bain. 2 heures après la rentrée, la maîtresse m’appelait pour me signaler que petit E. avait fait un looping au-dessus du vélo. Pour changer, il n’avait pas écouté les consignes, et a pris un vélo de grand. Il n’est pas allé bien loin, mais s’est fendu la lèvre, cassé un coin de dent et luxé ces dernières. Ce jour là que je me suis dit que l’année allait être longue, très longue… Je ne croyais pas si bien dire.

Une année scolaire dure 10 mois. Honnêtement, je pense qu’il aura été en bonne santé 3 mois. Nous avions été prévenus, mon homme et moi, que le passage de nounou à école ne se ferait pas sans encombre, mais tout de même. Et cette fameuse phrase que l’on nous répète sans cesse : « Il faut bien qu’il s’immunise ce petit ». Certes, je suis d’accord, mais de là à aller au médecin 2 fois par semaine, et de liquider le PIB du pays rien qu’en mouchoirs, c’est un peu raide comme changement non ? Nous avons eu varicelle, 1000 rhumes, quelques otites, 500 insufflations de Ventoline et Flixotide, pas mal de nuits sauvées grâce au Toplexil, 10 journées de congés payés pour garder la maladie à la maison… Bref, j’espère que cette fois-ci il est immunisé ! (au moment où j’écris cet article, il en est à sa 2e angine en 2 semaines…).

Outre les bobos et les rhumes, il y a aussi la découverte des copains et des copines.

lutin

–COPAINS COPINES–

Au départ, il faut prendre du temps pour expliquer ce que signifie d’avoir des copains et des copines. Notre petit E. étant resté 3 ans avec les mêmes personnes, c’est une batterie de nouveaux repères qu’ils fallait appréhender.

Il y a les copains dont on entend souvent parler, mais qui font des fois des bobos, alors sont-ce réellement des copains ? Mais aussi les copines qui « ne sont pas gentilles car elles ne veulent pas jouer aux pirates » ! Finalement, « les amoureux et amoureuses »… là il a fallut entrer un peu plus dans les détails.

Nous organiserons prochainement son premier anniversaire avec les autres élèves de  sa classe. J’avais posé la question sur Facebook où vous aviez été nombreux et nombreuses à me répondre. Je souhaitais faire ce que vous m’aviez conseillé, inviter 4-5 enfants pas plus. Mais ça, c’était avant l’invitation d’un autre copain à qui la maman, bien plus futée que moi, avait anticipée sur les envois et malheureusement choisi la même date que nous. Par conséquent, changement de programme, organisation d’anniversaire pour le mercredi d’après, poser une journée pour tout préparer et sur 25 invitations (oui, je sais) nous avons reçu 18 réponses positives. N’en dites pas plus, je sais exactement ce vous pensez ! j’ai posé mon mercredi, mais peut-être me faudra-t-il ma semaine pour m’en remettre ! Je suis dingue, mais je veux qu’il ait ce que je n’ai pas eu…

ecole

–NOUS NE SAVONS PLUS–

Au final, quand on passe de la nounou à l’école, nous ne savons plus. Nous ne savons plus si notre enfant mange bien, mange tout. Nous ne savons plus si les enfants lui font du mal (et oui déjà à cet âge là ils sont atroces) ou s’il en fait aux autres. Nous ne savons plus s’il parle en classe ou reste dans son coin. Nous ne savons plus où est passé le blouson, le tshirt, le pull… Ha si, dans les toilettes de la garderie, évidemment ! Finalement, nous ne savons plus s’il est heureux…

Je penses que oui car mon petit E. est heureux d’aller à l’école, heureux de voir ses copains. Je sais, j’ai une chance inouïe de l’entendre sauter de joie quand vient la rentrer. Le pauvre, s’il savait… 🙂

Et vous, comment s’est déroulée cette année pour vos enfants ?

À bientôt

**Charlie**

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Commentaires

charlotte 19 juin 2018 at 11 h 20 min

c’est une vraie étape l’école pour les petits mais aussi les parents. Bon courage pour les maladies.

Répondre
juste1maman 19 juin 2018 at 12 h 23 min

Merci beaucoup… Allez, on aura 2 mois de répit cet été, lol !

Répondre
Bébé est Arrivé ! 19 juin 2018 at 12 h 30 min

J’aurais pas dû lire ton article LOL. Ma fille entre en maternelle à la rentrée prochaine et je suis déjà un peu flippée^^

Répondre
juste1maman 19 juin 2018 at 13 h 36 min

Oups désolée.. Ctrl Z ne fonctionne pas sur la mémoire ?

Répondre

Laissez un commentaire